Presse Francophone

L’opinion

L’Opinion: Créé en 1965, quotidien en français du parti de l’Istiqlal (P.I.)

L'Opinion Maroc - Actualité et Infos au Maroc et dans le monde. L'opinion.ma - 1 er site d'information. Retrouvez toute l’actualité au Maroc et dans le monde : Politique, Economie, Société. Environnement ..

  • Euro Allemagne 24: L'Angleterre en finale !
    par Abderrahmane Kitabri

    Qui affrontera l'Espagne en finale? L'ennuyeuse Angleterre ou les inconstants Pays-Bas s ! Une première mi-temps plaisante et de haute intensité ! Ce sont les Néerlandais qui annoncent tôt la couleur: 7’.Simons subtilise le ballon des pieds de Rice, avance , déclenche un tir surpuissant et trouve les filets de Pickford pour l’ouverture du score.  1-0   Les Anglais ne tardent pas à s’offrir leur premier pénalty du tournoi après une grosse pression sur la défense néerlandaise: 17’. Kane le transforme, permet à l’Angleterre de revenir dans le score et relance la partie. Le gardien part du bon côté  sans pouvoir maîtriser le ballon prenant la direction des petits filets.    22’. Fautif sur le penalty, Dumfries sauve, sur la ligne, un ballon de Foden prenant le chemin des filets.   Les Three Lions étant déchaînés, les Oranje tentent de temporiser et de réagir en contre.   30’. La transversale sauve le gardien anglais, Pickford, sur une reprise aérienne de Dumfries suite à un corner. 31’. Foden répond à Dumfries en décochant un enroulé lointain qui va s'écraser sur le poteau opposé sortant.  1-1 à1 à la pause. Tout reste à faire à la reprise. La deuxième moins intense mais décisive Un football d'occupation et de possession pour les Anglais, des transitions pour les Néerlandais mais sans percussion des deux côtés. Le ballon est perdu aux abords de la surface sans opportunités nettes. 64’. Première situation de but depuis la reprise: Sur un coup franc balancé dans la surface, Van Dijk, gagnant son duel avec Walker, tire du genou, le gardien anglais repousse sur sa ligne  80’. But anglais (Saka ayant coupé un centre au premier poteau) invalidé pour position de hors-jeu. 90'+1. Watkins marque le but de la qualification anglaise.  Servi dans la surface, il effectue un contrôle orienté et fusille le gardien néerlandais d'une frappe croisée cadrée.  L'Angleterre retrouvera l'Espagne en finale ; c'est sa deuxième d'affilée.    

  • Lettre Ouverte à M.le Ministre de l'Enseignement Supérieur de la Recherche et de l'innovation du Maroc : Institutionnalisez "Ma thèse en 180 secondes"
    par Dr Mohammed Anwar CHERKAOUI

    Monsieur le Ministre, Le Maroc est à un tournant décisif de son histoire scientifique et académique. Le concours "Ma thèse en 180 secondes", auquel participent déjà douze universités publiques marocaines et de plus en plus d'institutions privées, représente une occasion unique de mettre en lumière les talents émergents de notre nation.  Ce concours n’est pas seulement une compétition universitaire ; il est le creuset où se forment les esprits brillants de demain, ceux qui feront avancer notre pays sur la scène nationale et  internationale. Il est impératif, M.le Ministre, que ce concours soit institutionnalisé et qu'une ligne budgétaire annuelle lui soit consacrée.  "Ma thèse en 180 secondes" révèle des pépites d'or et des émeraudes scientifiques qui, avec le soutien adéquat, peuvent devenir les futurs lauréats des prix Goncourt, Galien, et pourquoi pas des prix Nobel.  Ces jeunes chercheurs ont le potentiel de hisser le drapeau marocain dans les sphères les plus prestigieuses de la recherche mondiale. M.le Ministre, l'avenir scientifique du Maroc repose sur des initiatives comme celle-ci.  Ignorer cette opportunité serait une erreur historique dont vous serez comptable non seulement devant Dieu, mais aussi devant le peuple marocain et Sa Majesté le Roi du Maroc. En institutionnalisant ce concours, vous posez les bases d'un système éducatif et de recherche qui valorise et cultive l'excellence. M. Le Ministre  En cette année 2024, les milliers d'étudiants universitaires à travers le Royaume ont célébré avec fierté le 10ème anniversaire du concours universitaire "Ma thèse en 180 secondes". Sur ces Dix ans de découvertes, 12  universités, plusieurs milliers d'étudiants marocaines, dont 240 ont postulés et dont 40 ont brillés.  Il y a un fort potentiel, M. Le Ministre   Ce concours est devenu une véritable pépinière de talents, révélant des esprits brillants et prometteurs.  En cette occasion, il serait également opportun et productif, de rendre hommage aux  initiateurs, aux  participants et aux  organisateurs qui ont contribué a rehaussé au plus haut niveau, cette aventure scientifique exceptionnelle, qu'est ma thèse en 180 secondes, "MT180s" Ne laissez pas passer cette chance.  Faites de "Ma thèse en 180 secondes" une institution pérenne.  Assurez-vous que notre jeunesse scientifique bénéficie du soutien nécessaire pour exceller et innover.  Vous avez le pouvoir de faire une différence significative.  Prenez cette responsabilité à cœur pour le bien de notre nation. Longue vie à "Ma thèse en 180 secondes" et à ses futures générations de chercheurs ! Avec mes salutations, dans l'espoir que mon appel trouve un écho favorable  Dr Mohammed Anwar CHERKAOUI

  • Droit de grève : Une réforme qui peine à voir le bout du tunnel !
    par Safaa KSAANI

    Depuis la signature du dernier accord social en avril dernier, le gouvernement, les syndicats et le patronat multiplient les réunions en vue de parvenir à un compromis sur la réforme du droit de grève, avant la fin de la session parlementaire du printemps. Mais il n’en fut rien, le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a annoncé, mardi à la Chambre des Conseillers, un nouveau round du dialogue social en septembre prochain. Si les patrons d’entreprises s’attendent à de grandes reconfigurations des lois liées à la gestion des grévistes, les syndicats se montrent intransigeants sur la question des libertés syndicales. Détails.  Trouvez l'intégralité de l'article dans notre édition du Jeudi 11 Juillet 2024, disponible en kiosque.

  • L'Otan, réunie en sommet, commence à envoyer des avions F-16 en Ukraine
    par L'Opinion avec MAP

    Les pays membres de l'Otan ont annoncé mercredi avoir commencé à transférer des avions de combat F-16 à l'Ukraine, leurs dirigeants réunis à Washington tentant de surmonter les incertitudes politiques qui entourent ce sommet historique. Ces avions, en provenance du Danemark et des Pays-Bas, "voleront dans le ciel ukrainien cet été pour s'assurer que l'Ukraine puisse continuer à se défendre efficacement contre l'agression russe", a déclaré le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken. La Maison Blanche a de son côté précisé que la Belgique et la Norvège s'étaient engagées à fournir d'autres appareils. Après avoir fêté en grande pompe la veille au soir le 75e anniversaire de l'alliance militaire occidentale, les leaders des Etats de l'alliance doivent se réunir au sein du Conseil de l'Atlantique nord, l'organe politique suprême de l'Otan, pour discuter des modalités de ce soutien accru à l'Ukraine, qui fait face à un barrage croissant de missiles russes. Le président américain Joe Biden a confirmé mardi soir que les alliés allaient aussi fournir à l'Ukraine un total de cinq systèmes de défense antiaérienne supplémentaires, dont quatre batteries de type Patriot, des missiles sol-air particulièrement efficaces pour intercepter les missiles balistiques russes. Ces systèmes sont réclamés à cor et à cri par le président ukrainien Volodymyr Zelensky, également présent à Washington. Il a remercié mardi les alliés pour leur "forte déclaration" de soutien, les appelant à ne pas baisser la garde dans l'attente des résultats des élections en novembre aux Etats-Unis. L'Allemagne, les Pays-Bas, la Roumanie et l'Italie doivent également y contribuer. "Il est temps de sortir de l'ombre, de prendre de fortes décisions, de travailler, d'agir et de ne pas attendre novembre ou n'importe quel autre mois", a déclaré mardi le président ukrainien dans un discours devant l'Institut Ronald Reagan à Washington. "La Russie ne gagnera pas", a promis avec force Joe Biden, 81 ans, dans un discours très attendu après les interrogations sur sa capacité à défendre les couleurs du camp démocrate, à quatre mois de l'élection présidentielle américaine. La Russie a intensifié dernièrement ces frappes de missiles contre l'Ukraine, en dévastant notamment le plus grand hôpital pour enfants du pays, à Kiev. Les missiles russes ont aussi détruit la moitié des capacités de production d'électricité de l'Ukraine. Les Alliés se sont également engagés à fournir d'autres Patriot ou missiles équivalents "cette année", et des "dizaines" de systèmes tactiques de défense antiaérienne, "dans les prochains mois", selon le président américain. Plus de deux ans après l'invasion russe de l'Ukraine, ce soutien ne "va pas de soi", a tenu à rappeler mardi soir le secrétaire général sortant de l'Otan, Jens Stoltenberg, lors d'une cérémonie d'anniversaire de l'Alliance atlantique. Celle-ci s'est déroulée dans l'auditorium Andrew W. Mellon, là où a été signé il y a 75 ans le Traité de l'Atlantique fondant l'organisation du même nom. "Il n'y a pas d'options sans coût avec une Russie agressive comme voisin", a-t-il affirmé, rappelant que le "coût le plus élevé et le risque le plus grand seraient que la Russie gagne en Ukraine". Les chefs d'Etat et de gouvernement sont arrivés mardi dans la capitale américaine, à l'exception du président français Emmanuel Macron, attendu mercredi seulement. Il tentera de réaffirmer sa place sur la scène internationale, alors que ses partenaires s'inquiètent d'un affaiblissement de la France après les élections législatives. Le sommet de Washington intervient dans un climat d'incertitude politique aux Etats-Unis, où le président Biden a fort à faire pour mater une rébellion d'élus démocrates le sommant d'abandonner la course à un second mandat en novembre face à Donald Trump. L'ombre de l'ancien président républicain, qui s'est souvent montré critique de l'Otan et dont certains propos ont semblé fragiliser le principe d'assistance mutuelle prévu par l'article 5 du traité, plane sur le sommet. "Je m'attends à ce que, quel que soit le résultat des élections, les Etats-Unis restent un allié solide et loyal de l'Otan", a toutefois déclaré mercredi M. Stoltenberg. Donald Trump ne s'est pas privé de commenter ce sommet en assurant mardi que sans lui, "il n'y aurait probablement plus d'Otan maintenant". Il a ainsi mis à son crédit les engagements pris par les Européens à dépenser plus pour leur défense. Outre un Conseil de l'Atlantique Nord, les dirigeants doivent participer à un dîner dans la soirée, les ministres des Affaires étrangères et de la Défense faisant de même de leur côté. Le Premier ministre hongrois Viktor Orban, qui assure la présidence de l'UE, aura l'occasion de rendre compte de ses déplacements à Moscou et à Pékin, très mal perçus notamment à Washington. Le président ukrainien doit lui rencontrer des élus, avant de participer à un Conseil Otan-Ukraine jeudi, au dernier jour du sommet. L'Ukraine a souhaité y recevoir une invitation formelle à rejoindre l'Otan, mais devra encore attendre face à l'opposition de plusieurs pays, dont les Etats-Unis. Elle devrait en revanche obtenir que cette promesse d'adhésion soit "irréversible", selon un diplomate, précisant toutefois que certaines conditions seraient ajoutées.

  • l'ANDA tient la 23ème session de son Conseil d'administration
    par L'Opinion avec MAP

    L'Agence nationale pour le développement de l'aquaculture (ANDA) a tenu, mercredi à Rabat, la 23ème session de son Conseil d'Administration, sous la présidence du ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohamed Sadiki. Cette session a porté sur la discussion du bilan des activités de l'Agence au titre de l'exercice 2023 et des initiatives visant à stimuler le secteur de l'aquaculture au Maroc, tenant compte des défis actuels du secteur et des opportunités de croissance durable, indique un communiqué de l'ANDA. A cette occasion, M. Sadiki a précisé que le secteur de l'aquaculture au Maroc possède un potentiel important pour contribuer à la sécurité alimentaire, créer des emplois et soutenir le développement économique, soulignant le progrès constant que connaît l'aquaculture à l'échelle nationale comme un secteur inclusif et créateur de richesse et d’emplois stables dans les régions disposant d’un potentiel confirmé. Et de poursuivre que les principales réalisations accomplies par l'ANDA au niveau des différentes régions littorales du Royaume ont contribué fortement à dynamiser l'essor du secteur. A ce titre, les performances du secteur aquacole font ressortir une croissance continue en terme de projets de fermes installées, au nombre de 173 fermes ciblant une production à terme dépassant les 99.400 tonnes/an. A ces projets s'ajouteront 61 autres projets qui sont en cours d’acquisition des équipements pour démarrer leur installation pour une production cible annuelle d'environ 24.800 tonnes. Ces projets comptent des initiatives privées novatrices et écoresponsables visant la diversification de l'offre aquacole nationale et présentant un intérêt particulier au regard d'une valorisation des territoires avec une vraie valeur ajoutée et la création d'emplois stables, fait savoir le communiqué. D'après la même source, des pôles aquacoles émergent de la stratégie de développement de l'aquaculture marine pour lesquels des actions structurantes sont entreprises par l'ANDA et ses partenaires en matière de développement de l'infrastructure d'appui au secteur et de consolidation de son écosystème global au niveau des régions à fort potentiel aquacole. La compétitivité du secteur est également un défi pour lequel le gouvernement a porté des réponses à travers le prolongement des incitations fiscales sur l'importation des intrants, notamment l'aliment de poisson, à un droit de douanes de 2,5% à l'horizon 2026. Dans la même perspective et pour apporter un appui financier aux petites et moyennes entreprises, deux programmes de financement ont été conclus avec la Banque Mondiale et la Banque Islamique de Développement, qui ont mobilisé une enveloppe totale dépassant 42 millions de dirhams. La maitrise de la chaine de valeur est un challenge pour lequel l'ANDA apporte son soutien, notamment aux projets ciblant la production de la semence à travers le lancement des travaux de la première écloserie de poisson au niveau de la zone de Tahaddart et également par la mise en place de solution technique pour la collecte des naissains des coquillages dans le milieu naturel. La mise en place de projets pilotes au niveau des régions bordant la façade Atlantique est également un programme mis en place par l'ANDA pour tester de nouvelles approches en termes de technologie et de type d'aquaculture adaptées au contexte de l'écosystème de l'Océan et de ce fait, offrir aux investisseurs des solutions pratiques pour la réussite de leurs projets et leur permettre d'exploiter pleinement le potentiel de cette côte qui représente 90% du potentiel aquacole national. Après discussion des différentes réalisations de l'ANDA, le Conseil d'administration a procédé par la suite à la validation de son bilan d'activité et s'est penché sur l'examen de ses comptes financiers au titre de l'exercice 2023. Ces comptes sont certifiés sans réserves par le commissaire aux comptes.

  • Maroc-BAD : signature de quatre accords de financement de plus 6 MMDH
    par L'Opinion avec MAP

    Le ministre délégué auprès de la ministre de l'Economie et des Finances, chargé du budget, Fouzi Lekjaa, et le responsable-pays de la Banque africaine de développement (BAD) pour le Maroc, Achraf Tarsim, ont signé, mercredi à Rabat, quatre accords de financement d'un total de plus de 600 millions d'euros - M€ (soit environ plus de 6,45 milliards de dirhams - MMDH). Ces accords portent sur le financement du programme d'appui à la transformation pour une université marocaine digitale, entrepreneuriale et inclusive (120 M€, soit environ 1,28 MMDH), du programme axé sur les résultats pour l'amélioration de la compétitivité territoriale au Maroc (200,31 M€, environ 2,143 MMDH), du programme d'appui au développement inclusif et durable des zones forestières (84 M€, soit près de 898 millions de dirhams) et du projet autoroutier Guercif – Nador (200 M€, environ 2,14 MMDH). La cérémonie de signature de ces accords s'est déroulée en présence du ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, Abdellatif Miraoui, du ministre de l'Équipement et de l'Eau, Nizar Baraka, du ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, du ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé de l'Investissement, de la Convergence et de l'Évaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli et du directeur général de l'Agence nationale des eaux et forêts (ANEF), Abderrahim Houmy. A cette occasion, M. Lekjaa a souligné l'importance de ces accords de financements qui suivent une approche participative et intégrée, englobant la formation, le financement de projets à dimension industrielle et promettant des perspectives d'emploi, les infrastructures et leur renforcement, ainsi que les projets liés au domaine forestier et à l'exploitation de ses capacités pour préserver les équilibres environnementaux. En outre, le ministre s'est félicité du niveau et de la qualité des relations entre le Maroc et la BAD, mettant l'accent sur l'appui de la Banque au Royaume dans le cadre de la mise en œuvre des réformes structurelles essentielles et des assistances techniques dans différents domaines. De son côté, M. Tarsim a indiqué que ces projets structurants et complémentaires reflètent l'excellente relation qui lie la BAD avec son premier partenaire en Afrique, le Maroc. Ces accords, a-t-il poursuivi, concernent un projet lié à la transformation de l'université marocaine pour qu'elle puisse être plus entrepreneuriale, plus digitale et plus inclusive, ainsi qu'un projet relatif au renforcement de la compétitivité des territoires marocains pour attirer davantage d'investisseurs et créer de nouvelles opportunités économiques. Pour M. Tarsim, le troisième projet vient compléter cette offre avec une meilleure connectivité pour lier le nouveau port Nador West Med au réseau autoroutier du Maroc, pour que les investisseurs qui s'installent puissent bénéficier de cette offre complémentaire et accroître leur compétitivité. Quant au 4ème projet, il permettra notamment de renforcer les chaînes de valeurs forestières, d'introduire l'entrepreneuriat au niveau de ces zones et de renforcer la capacité en termes de séquestration de carbone. L'objectif du programme d'appui à la transformation pour une université marocaine digitale, entrepreneuriale et inclusive est de contribuer à l'amélioration de la qualité du capital humain et à l'autonomisation des jeunes, à travers un accès inclusif à un enseignement supérieur d'excellence, innovant et en synergie avec l'écosystème territorial. Le programme axé sur les résultats pour l'amélioration de la compétitivité territoriale au Maroc vise, quant à lui, à contribuer à l'amélioration de la compétitivité territoriale afin d'attirer les investisseurs, créer des emplois et améliorer l'inclusion socio-économique. Pour le programme d'appui au développement inclusif et durable des zones forestières, il a pour objectif de contribuer au développement des filières forestières clés, d'organiser les interprofessions, de promouvoir l'entreprenariat forestier et aquacole féminin et des jeunes, en plus de développer l'Ecotourisme, promouvoir les partenariats public-privé (PPP) et la coopération sud-sud et appuyer la transformation digitale du secteur forestier. Quant au projet autoroutier Guercif – Nador, il porte sur la contribution au renforcement des infrastructures de transport de la région de l'oriental et la promotion de l'économie de cette région en assurant une desserte avec une liaison routière de grande capacité qui s'imbrique dans le réseau autoroutier national. Ainsi, le complexe portuaire de Nador West Med et la zone d'activités y associée, seront desservis par ce projet autoroutier qui permettra d’améliorer notablement la rentabilité dudit complexe portuaire et de faciliter son exploitation.  

  • Chefchaouen: Approbation du plan d'aménagement du centre d'Akchour
    par L'Opinion avec MAP

    L'Agence urbaine de Tétouan a annoncé la publication, le 27 juin, du décret relatif au plan d'aménagement du centre d'Akchour, dans la province de Chefchaouen, après avoir répondu à toutes les procédures légales en matière d'élaboration des plans d'aménagement. L'Agence a souligné, dans une note d'information, que le centre d'Akchour, situé dans la commune territoriale de Talambote, recèle de nombreux atouts naturels et environnementaux, qui en font une destination touristique de choix aux niveaux régional et national. Le site fait partie du Parc national de Talassemtane et connait une forte affluence de touristes marocains et étrangers, d’où la nécessité de couverture en un document d'urbanisme, visant à tirer profit de ses atouts territoriaux et à organiser sa dynamique urbaine, de mabière à préserver le cadre naturel et environnemental du centre. Les services de l'Agence ont ainsi élaboré le plan d'aménagement du centre, afin de réaliser plusieurs objectifs, notamment la mise en valeur de son territoire, le renforcement de sa fonction touristique et la promotion de sa dynamique économique, à travers le soutien des activités commerciales orientées vers la commercialisation des produits locaux, a indiqué la même source. Ce document d'urbanisme vise également à programmer les services publics et les infrastructures essentielles, pour répondre aux besoins du centre pour les dix prochaines années, améliorer la circulation, préserver les zones forestières et les terres agricoles, et à créer des espaces verts.

  • Le Pavillon Bleu hissé sur les plages de Sidi Ifni et Imin Turga à Mirleft
    par L'Opinion avec MAP

    Le label Pavillon bleu a été hissé, récemment, sur les plages de Sidi Ifni et Imin Turga à Mirleft (province de Sidi Ifni), une reconnaissance décernée par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'Environnement et la Fondation internationale pour l'éducation à l'environnement (FEE). A cette occasion, une cérémonie a été organisée pour célébrer l'attribution à ces deux plages du "Pavillon Bleu" au titre de l'année 2024, en présence notamment du gouverneur de la province, Hassan Sadki. Ainsi, ces deux plages ont conservé cette reconnaissance, obtenue l'année dernière, ce qui témoigne de l'engagement des acteurs locaux à maintenir les normes de ce label tout au long de la saison estivale, dont le respect de la qualité des eaux de baignade, la sensibilisation, l'éducation et la protection de l'environnement, la gestion écologique de la plage et la sécurité des services. Le label international "Pavillon Bleu" sera hissé sur 27 plages, 4 ports de plaisance et, pour la première fois au Maroc, sur un lac de montagne durant la saison estivale de cette année. Avec 32 sites labellisés au total, le Maroc se classe au 18ème rang sur les 43 pays de l'hémisphère Nord en termes de nombre de sites bénéficiant du label Pavillon Bleu.

  • Maroc : 7,4 millions d'arrivées touristiques à fin juin
    par L'Opinion avec MAP

    Les arrivées touristiques au Maroc ont atteint 7,4 millions de personnes durant les six premiers mois de 2024, en hausse de 14% par rapport à la même période un an auparavant, selon le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire. "Le tourisme marocain poursuit sa trajectoire ascendante, comme en témoigne la croissance exceptionnelle du premier semestre 2024. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : 7,4 millions de visiteurs ont franchi les frontières marocaines, représentant une hausse de 14% par rapport à 2023 et un bond spectaculaire de 38% comparé à 2019", indique le ministère dans un communiqué. L'engouement pour la destination "Maroc" dépasse toutes les attentes, fait remarquer la même source. Alors que les objectifs sont d'un million de touristes supplémentaires pour l'année entière de 2024, le Maroc a déjà accueilli 909.000 visiteurs additionnels en seulement six mois. Le mois de juin a connu l'arrivée record de 1,5 millions de touristes, en augmentation de 10% par rapport à 2023 et la saison estivale s'annonce tout aussi prometteuse. Dans ce contexte, la ministre du Tourisme, de l'Artisanat et de l'Economie Sociale et Solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a souligné que le rayonnement du Maroc sur la scène touristique internationale est indéniable. Et de soutenir : "Les atouts uniques de notre pays combinés à la mise en œuvre de notre feuille de route portent leurs fruits. Notre objectif de 17,5 millions de touristes est plus proche que jamais".

  • Justice : Exécution des jugements, IA, code pénal… les nouvelles annonces de Ouahbi
    par Rime TAYBOUTA

    Le ministre de la Justice a été saisi, lundi, par les députés sur l’état d’avancement de plusieurs projets annoncés en début de mandat. Le ministre en a profité pour présenter quelques bilans, mais aussi pour annoncer de nouveaux chantiers. Détails. Le nombre des jugements des tribunaux administratifs exécutés au cours des trois dernières années à l’encontre des personnes morales de droit public s’élève à 5.458, soit un taux d’exécution de 38%, a indiqué, lundi à Rabat, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi. Il a souligné que le nombre des jugements en cours d'exécution a atteint 7.072 dossiers, soit un taux de 49%, tandis que le nombre total de dossiers s’élève à 14.307.   L’exécution suite aux jugements rendus par les tribunaux administratifs a atteint environ 1,019 milliard de dirhams (MMDH), a-t-il précisé, notant que le nombre de dossiers exécutés est de 2478 à l’encontre des collectivités territoriales, 5.153 dossiers à l’encontre des établissements et entreprises publics et 6.708 dossiers à l’encontre des Services de l'Etat.   S’agissant de la répartition des dossiers exécutés et des sommes dues, Ouahbi a fait savoir que 818 dossiers ont été exécutés au tribunal administratif de Fès, d'une valeur estimée à environ 120 millions de dirhams (MDH), 420 dossiers au tribunal administratif de Casablanca (environ 49 MDH) et 1.666 dossiers au tribunal administratif de Rabat (environ 631 MDH), ainsi que 858 dossiers au tribunal administratif de Marrakech (92 MDH). Pas moins de 152 dossiers ont été exécutés au tribunal administratif de Meknès (environ 8 MDH) et 960 dossiers au tribunal administratif d'Oujda (79 MDH), a-t-il ajouté.   Le groupe istiqlalien « Pour l’Unité et l’Egalitarisme » a, dans ce cadre, interpellé le ministre de la Justice sur les retards d’exécution des jugements. Ouahbi a précisé que sur cette question, il y a encore une certaine confusion juridique puisqu’elle relève à la fois du ministère et du pouvoir judiciaire, soulignant qu’il y a l’autorité du juge pour diffuser les verdicts, puis le pouvoir du greffier pour suivre les procédures.   Annonce d’une nouvelle décision   Le ministre a reconnu, à cet égard, l'existence de déviations dans l'exécution de ces jugements, en raison de l'existence de personnes qui exécutent les jugements contre certains et ne les exécutent pas contre d'autres, ajoutant : « L'État est présent dans seulement 40% des affaires portées devant les tribunaux administratifs, alors qu'il est absent et sans avocat dans 60% des cas ».   Dans ce contexte, Ouahbi a levé le voile sur une nouvelle décision de création du Ministère public dans les tribunaux administratifs, en déclarant : « Nous présenterons une décision au Parlement, à savoir que nous envisageons de créer un Ministère public dans les tribunaux administratifs parce qu'il défend l'État et la société. Ce sont les fonds de l'État et de la société, et afin de suivre les dossiers et d'assurer la présence lors des jugements ». Il a expliqué que ce débat va commencer et que le ministère concerné a préparé sa vision sur le sujet et attend l'avis des institutions judiciaires et administratives. Il a insisté sur le fait que le Ministère public dans les tribunaux administratifs défendra les intérêts matériels de l'État, tout comme il le fait dans les affaires pénales et criminelles.   Fake news et IA   Ouahbi a également été interpellé sur le sujet de la lutte contre les fake news. Il a affirmé que ce sujet relève du Code pénal qui est actuellement « entre les mains du chef du gouvernement ». Le texte sera transmis au Parlement, selon Ouahbi, dès que le chef du gouvernement aura formulé ses remarques. Il a en outre indiqué que le problème dans l’avenir n'est pas celui de la diffusion de fake news, mais celui de l'Intelligence Artificielle (IA), surtout en période électorale. Ouahbi a alerté sur les progrès de cette nouvelle technologie, ajoutant : « Vous vous verrez tenir des propos que vous n'avez pas prononcé. Vous allez en souffrir, surtout pendant les élections ». Il a donné l’exemple des initiatives similaires aux États-Unis où une commission a été établie pour surveiller l'impact de l'Intelligence Artificielle sur les élections. Malgré ces efforts, les menaces demeurent importantes, d'où la nécessité d'agir en urgence. Le ministre a ainsi déclaré qu’il y aura une conférence en septembre prochain sur le cadre légal de l’IA. « J'espère que nous aurons un texte pour l’encadrer avant les prochaines élections pour que cela n'impacte pas notre parcours démocratique et électoral », a-t-il soutenu. Dans ce sens, rappelons que la  ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l'administration, Ghita Mezzour, avait annoncé l’année dernière la mise en place d’une instance nationale dédiée à l'IA, qui permettra finalement de coordonner les efforts entre les acteurs clés, de promouvoir une vision nationale en matière d'IA responsable, et de veiller à ce que cette technologie bénéficie à l'ensemble de la société marocaine. Il est à noter qu’aux yeux de Ouahbi, le parquet devrait supplanter le délégué judiciaire dont le rôle est d'assurer la défense judiciaire de l'Etat et de ses démembrements.   Rappelons que la Justice administrative statue sur des litiges opposant les particuliers et les administrations, y compris le gouvernement. Les tribunaux administratifs ont été institués par la loi n° 41-90, promulguée par dahir le 10 septembre 1993.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
http://167.99.28.7/ http://165.232.174.22/ https://francoislevot.com/ https://didenekeh.com/ http://68.183.96.87/ http://147.182.210.122/ http://147.182.128.234/ http://167.172.1.184/ http://157.245.5.74/ http://139.59.217.59/ http://163.47.9.16/ http://144.126.251.215/ http://139.59.217.128/ http://103.186.0.254/ http://161.35.251.176/ http://157.245.29.71/ https://www.markas303.ac.id/ https://www.markas303.or.id/ https://www.markas303.sch.id/ http://103.172.205.75/ http://103.245.38.119/
bobatoto neototo bobatoto situs toto